A faire

Maria Saelens du Best Cars


Maria Saelens a 85 ans. Mais dès le début des vacances de Pâques, vous la trouverez dans son magasin, prête à louer ses cuistax avec beaucoup d’amour. Sa retraite ? Maria n’a pas l’intention de la prendre : « Tant que ma santé le permet, je continue. ».
 

« Les cuistax occupent une place importante dans ma vie. Même en hiver, lorsque l’établissement est fermé, rien ne m’arrête. Je saute dans ma voiture pour venir jeter un coup d’œil. Mes enfants me disent que le magasin ne va pas s’envoler. Je le sais bien, mais je ne peux pas m’en empêcher. C’est comme un agriculteur qui est toujours attiré par ses champs.

 

« C’est comme un agriculteur qui est toujours attiré par ses champs. »
 

habitions dans les environs de Moerkerke, et c’est seulement quand j’ai épousé mon mari que nous sommes arrivés à Zeebrugge. C’est en parlant avec des loueurs de cuistax que je me suis intéressée à cette activité et que j’ai décidé de monter ma propre affaire. Toute seule, comme une grande. Mes enfants avaient déjà quitté la maison, seul le plus jeune vivait encore ici et mon mari était malheureusement déjà décédé, lorsque ma fille aînée avait 15 ans et mon plus jeune fils, 9 ans.

Cela fait maintenant 40 ans que je loue des cuistax. Mes neuf petits-enfants ont passé beaucoup de temps ici. Lorsqu’ils étaient petits, ils restaient avec moi au magasin, pour que je puisse m’en occuper. C’était une belle tradition. Et plus tard, ils ont tous été jobistes ici. Je les ai tous eus, un par un, en été. C’était très agréable, pour eux comme pour moi. J’y repense avec beaucoup de plaisir.

Je suis connue à Blankenberge. Parfois, les gens passent seulement pour voir si je suis toujours là. C’est l’une des raisons pour lesquelles j’aime tant faire ce métier. J’ai vu passer différentes générations. J’ai encore beaucoup de clients que je connais depuis leur enfance et aujourd’hui, ils reviennent avec leurs propres enfants. C’est très particulier. On me demande parfois quand j’ai l’intention d’arrêter, mais cela ne fait pas partie de mes projets. Tant que ma santé me le permet, je continue.

 

« J’ai encore beaucoup de clients que je connais depuis leur enfance et aujourd’hui, ils reviennent avec leurs propres enfants. C’est très particulier. »
 


Même si c’est fatigant. En été, les loueurs de cuistax font de longues journées. Je commence le matin à dix heures et le magasin reste ouvert toute la journée, jusqu’à huit heures. Je me tiens en permanence à l’entrée de mon établissement, pour saluer les gens. Le midi, je n’ai pas le temps de m’asseoir tranquillement à table. J’avale vite une tartine ou une couque, et je bois une tasse de café. La santé, c’est très important. Mais peut-être que ces cuistax me gardent jeune ?

Il y a deux ans encore, je pouvais ranger sans problème les cuistax à double pédalier. Aujourd’hui, je dois attendre du renfort. Quand il y a des jeunes dans le coin, je leur demande de me donner un coup de main. Mon plus jeune fils s’occupe des réparations, mais pour le reste, je fais pratiquement tout moi-même. De temps en temps, j’ai des jobistes, mais je travaille souvent en solo. Qui va me succéder ? Je ne sais pas. Mais j’espère que je pourrai continuer encore très longtemps. »


Best Cars - Vanderstichelenstraat 45, 8370 Blankenberge  - +32 (0)496 82 58 41


<afbeelding nostalgisch trippen in Bbge>

En raison de la crise de la corona, les heures d'ouverture et les horaires peuvent varier. En cas de doute, il est préférable de contacter l'entrepreneur lui-même.
Vous sortez plus souvent dans votre pays cet été ? Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque mois des conseils pour des excursions de loisirs en Flandre occidentale !

INSCRIVEZ-VOUS