A faire

Lynn Vanneuville du Cyclo-Karts


Bien que Lynn Vanneuville ait grandi dans une famille de loueurs de cuistax, elle était convaincue qu’elle choisirait une autre voie. « Jusqu’à ce que mes parents proposent que nous reprenions l’affaire à Nieuport ensemble. »
 

« Je suis issue d’une famille de loueurs de cuistax. Mes grands-parents et mes parents étaient dans le métier. Mon père loue des cuistax à Oostduinkerke, il a toujours exploité cette affaire avec mon frère et maintenant, mon neveu donne un coup de main aussi. C’est donc vraiment une affaire familiale. Pourtant, j’étais convaincue que je choisirais une autre voie. Nous sommes quatre enfants et le week-end, chacun à son tour devait donner un coup de main pour que maman puisse préparer le repas à midi. Au bout d’une demi-heure, on se remplaçait. Je ne le faisais pas avec envie, mais il fallait.
 

« J’ai donc passé toute ma vie à la mer, et entre les cuistax. » 
 

Comme nous n’avions pas l’intention de travailler dans le cuistax, mon mari et moi avons tous deux fait des études différentes. Mais soudainement, un établissement de location a été à remettre à Nieuport. Mes parents nous ont proposé de le reprendre ensemble et mon mari et moi avons accepté. Grâce au soutien financier de mes parents, le commerce était entièrement à nous au bout de quelques années. J’ai donc passé toute ma vie à la mer, et entre les cuistax.

Auparavant, nous habitions tout près des rails du tram, avec notre chien. Chaque fois qu’un tram passait, il aboyait comme un fou. Pendant dix ans. Nous n’avons jamais compris. Comme notre maison n’était pas loin de la digue, j’ai passé des heures sur la plage. Avec des amis ou mes frères, nous construisions des camps dans les dunes. Je me promenais pieds nus des journées entières en été, et nous passions beaucoup de temps dans la cabine que mes parents louaient.

 

« Nos cuistax classiques vont encore durer 30 ans. » 
 

Nous avons vécu tant d’aventures pendant ces années… Lorsque le magasin de vélos a été inauguré, de manière festive, après la rénovation, Eddy Merckx et Wilfried Martens, deux clients fidèles, étaient de la partie. Ça ne s’oublie pas. Pas plus que le moment où les premiers cuistax électriques ont été commercialisés. L’un des premiers exemplaires que nous avons eus était une petite Ferrari. Lorsque j’étais enfant, il n’y avait pas de cuistax électrique, mais aujourd’hui ils sont partout. C’est le plus grand changement que les loueurs de cuistax aient connu.

Mais mon préféré est le modèle horizontal, qu’on appelait le lambada. Il m’a tout de suite séduite. Jusque-là, la plupart des cuistax avaient quatre roues, de sorte que le modèle horizontal était très novateur. Un succès immédiat pour tout le monde, et encore très populaire aujourd’hui. Comme tous les autres modèles quand ils sont en rapport avec la police et les chevaux. Nos cuistax classiques vont encore durer 30 ans. Un cuistax bien entretenu procure des années de plaisir. »


Cyclo-Karts - Zeedijk 90, 8620 Nieuwpoort - +32 (0)58 23 75 23

<afbeelding nostalgisch trippen in Nieuwpoort>

Door de coronacris kunnen openingsuren en dienstregelingen afwijken. Contacteer bij twijfel best de ondernemer zelf.
Ga je deze zomer wat vaker op stap in eigen land? Abonneer je dan op onze nieuwsbrief en ontvang maandelijks leuke tips voor recreatieve uitstappen in West-Vlaanderen!

INSCHRIJVEN NIEUWSBRIEF