A faire

Pat Vermeersch du Gino Carts


L’établissement Gino Carts est exploité depuis 20 ans déjà par Pat Vermeersch et sa famille. Les enfants ont grandi à la mer, entre les cuistax. « La plus âgée mangeait sa compote de fruits sur l’établi et passait son temps avec moi, à la caisse. »
 

« Mon mari et moi sommes tous les deux issus du secteur de la communication. J’étais responsable du département graphisme, mon mari était webdesigner dans la même agence de communication. C’est comme ça que nous nous sommes rencontrés. Nous travaillions très dur, mais nous avions envie de le faire pour notre propre compte. Lorsque mon beau-frère est décédé, ma sœur n’a pas eu le courage de poursuivre la location de cuistax. Elle s’est mise en quête d’un successeur et nous avons décidé de reprendre l’affaire. Et c’est ainsi que nous avons débuté, en 2005, tranquillement. Nous n’avions pas encore d’enfants à l’époque. Nous sommes partis tous les deux à la mer, avons loué nos cuistax, en toute insouciance. C’était une période très relax. Absolument pas comparable à nos anciens jobs. Mais notre expérience dans le secteur de la communication nous a été utile.

 

« Nous sommes partis tous les deux à la mer, avons loué nos cuistax, en toute insouciance. C’était une période très relax. »
 

Aujourd’hui, nous exploitons également un magasin de vélos et avons eu trois enfants dans l’intervalle. Nous sommes donc bien occupés. Je dis toujours que j’ai une fonction papillon. Je volette de l’établissement de location au magasin de vélos, je m’occupe de l’administration, j’organise des événements et j’élève les enfants. Je suis là où l’on a le plus besoin de moi. Les enfants ont grandi entre les cuistax. La plus âgée mangeait sa compote de fruits sur l’établi et passait son temps avec moi, à la caisse. Son parc se trouvait dans le fond du magasin. Nous ne lui avons jamais manqué. Nous habitions au-dessus du magasin de vélos et étions toujours présents.

 

« Lorsque mes enfants étaient un peu plus jeunes, mon mari allait les chercher à l’école avec ce cheval. »
 

Cette flexibilité est un avantage énorme. Lorsque c’est leur anniversaire, les enfants peuvent formuler un souhait à l’école, ou choisir une activité de classe qui ne coûte rien. Mes enfants demandent toujours de pouvoir faire un tour en cuistax avec tous leurs amis. C’est toujours très chouette. Leur école est tout près et ils viennent à pied ici. L’un de mes cuistax préférés est un cheval grandeur nature qui tire une charrette. On peut y tenir à cinq, et les plus petits peuvent monter sur le cheval. Lorsque mes enfants étaient un peu plus jeunes, mon mari allait les chercher à l’école avec ce cheval. Folle ambiance et rigolade sur la digue !

 

« Certaines personnes supportent des heures d’embouteillages pour venir ici. Nous, nous pouvons profiter en permanence de cette mer. »

 

Nous adorons la mer, la vie à l’extérieur. J’aime vivre à la mer, été comme hiver. Une bonne promenade sur la plage par 8 Beaufort, jusqu’à ce que les oreilles soient quasiment gelées, et puis se réchauffer à la maison. C’est tellement agréable. Et l’été, nous ne voyons que des parents et des enfants heureux. Nous vivons dans une atmosphère de vacances permanente. C’est un privilège de pouvoir vivre ici, quel que soit le temps. Certaines personnes supportent des heures d’embouteillages pour venir ici. Nous, nous pouvons profiter en permanence de cette mer. »


Gino Carts & Bikes - Kemmelbergstraat 40, 8400 Oostende - +32 (0)59 50 06 23


<afbeelding Nostalgisch Trippen in Oostende>

Restaurants, cafés en logies met uitzondering van hotels zijn momenteel gesloten. Contacteer bij twijfel best de ondernemer zelf. Toeristisch-recreatieve verplaatsingen beperk je momenteel nog tot je woonomgeving. Ga je deze zomer wat vaker op stap in eigen land? Abonneer je dan op onze nieuwsbrief en ontvang maandelijks leuke tips voor recreatieve uitstappen in West-Vlaanderen!

INSCHRIJVEN NIEUWSBRIEF